Rhum

Découvrez notre sélection de rhums.

4418 produits

Piña colada, ti punch, cuba libre, mojito : le rhum est présent dans les meilleurs cocktails à travers le monde entier. Bien qu’il soit omniprésent dans les cocktails, certains préfèrent le déguster seul pour mieux profiter de ses arômes exotiques de caractère. Peu importe la façon dont vous aimez boire votre rhum, il en existe des centaines de déclinaisons pour satisfaire les goûts de chacun. Pour vous aider à faire votre choix, découvrez les différents types de rhum, leur saveur et leur mode de fabrication.

L’origine du rhum

Originaire des Caraïbes, le rhum était autrefois appelé “roseau de miel”. Cette boisson alcoolisée ensoleillée peut être classée en 2 catégories, à savoir :

  • les rhums agricoles ;
  • et les rhums de mélasse.

Il existe également 3 grands styles de rhum :

  • le style français ;
  • le style anglais ;
  • et le style espagnol.

Naturellement, la diversité de rhums est si riche qu’il se déguste de multiples façons. Seul, dans un cocktail, ou incorporé dans une recette, le rhum s’accorde à merveille avec certains aliments, en leur ajoutant une touche exotique et parfumée qui ne laisse pas indifférent.

La fabrication du rhum

Le rhum agricole

Le rhum agricole est fabriqué à partir de jus frais de canne appelé “vesou”. Ce jus est fermenté pendant 2 à 3 jours avec des levures sauvages, puis, distillé afin d’obtenir du rhum à minimum 55 degrés par tonne de canne. Ce type de rhum est souvent réalisé en Guadeloupe, en Martinique, à Haïti, et à l’île Maurice. On le reconnaît à son odeur fraîche qui monte directement aux narines en approchant le verre près du nez.

Le rhum de mélasse

De son côté, le rhum de mélasse est obtenu à partir du même ingrédient : le jus de canne. Mais cette fois-ci, il est chauffé jusqu’à obtenir un résidu solide chargé en sucre appelé “mélasse”. Cette mélasse devra ensuite passer par une distillerie ou par une rhumerie pour être diluée dans de l’eau, puis mise à fermenter pendant une période qui peut durer 24 heures à 12 jours selon le résultat escompté. Plus la fermentation est longue, plus les arômes sont puissants. À l’échelle internationale, cette méthode est la plus utilisée pour fabriquer du rhum, car la mélasse se conserve parfaitement, même à basse température.

Les différents types de rhum

Le rhum blanc

Traditionnellement, le rhum blanc est utilisé pour préparer le fameux ti punch aux Antilles et en Guyane. À l’île de la Réunion, on l’utilise dans la préparation des rhums arrangés. Et enfin, on le retrouve également dans le célèbre mojito. Vous l’aurez compris, le rhum blanc est très souvent utilisé pour préparer des cocktails car c’est un type de rhum léger qui se marie parfaitement avec le sucre de canne, les jus de fruits et le citron frais. Même si cela est plus rare, certains rhums blancs plus forts peuvent se boire seuls en dégustation.

Le rhum ambré

Le rhum ambré est un rhum vieilli pendant minimum 1 an dans un fût ou dans un foudre de chêne, ce qui explique sa couleur ambrée. La plupart du temps, il est utilisé pour préparer des cocktails car il est considéré comme un alcool léger. Il peut également être utilisé pour parfumer des mets sucrés tels que les gâteaux et les desserts.

Le rhum vieux

Réservé aux fins palais, ce type de rhum vieillit dans un fût de chêne pendant au moins 3 ans. Afin de varier les saveurs, il peut être vieilli dans un ou plusieurs fûts. De nombreux paramètres peuvent modifier le goût du rhum vieux : le temps passé en fût, la température ambiante, le taux d’humidité, la forme et la matière du fût, etc. Au final, on obtient des rhums secs, boisés, fruités, et incroyablement raffinés. Ce type de rhum d’exception se déguste seul à l’apéritif ou en digestif.

Le rhum cachaça

Le rhum cachaça, aussi appelé le “rhum du Brésil” est un breuvage qui peut être consommé seul ou en cocktail. Il est notamment connu pour la réalisation de la Caïpirinha, le cocktail brésilien incontournable à base de citron vert et de sucre de canne.

Comment bien choisir son rhum ?

Vous cherchez un rhum pour vous faire plaisir ou pour offrir à quelqu’un ? Voici 3 critères de sélection pour dénicher votre perle rare et ne pas vous tromper :

Rhum pour cocktail

Si vous avez besoin de rhum pour réaliser des cocktails ou pour parfumer vos préparations culinaires, vous pouvez choisir un rhum blanc et jeune, ou bien un rhum ambré.

Rhum pour ti punch

Pour concocter un ti punch digne de ce nom, il vous faut un rhum blanc agricole des Antilles ou de Guyane, ou bien un rhum traditionnel de l’île de la Réunion. Grâce à leurs arômes épicés, les rhums des îles sont parfaits pour la réalisation de punch et de ti punch.

Rhum de dégustation

Si vous cherchez un rhum de dégustation à consommer en apéritif, en digestif, ou pour accompagner un dessert, privilégiez un rhum vieux d’au moins 3 ans d’âge. Si vous cherchez un rhum de dégustation haut de gamme, choisissez un rhum vieux d’au moins 6 ans d’âge issu d’une grande réserve.

Livraison gratuite

à partir de 49€

Service client

en France

+ de 15000 produits

en stock

Paiement sécurisé

CB et 4x sans frais

Ajouté au panier
Continuer mes achats