Vodka

Découvrez notre sélection de vodkas.

1212 produits

La vodka est un alcool très populaire, consommé dans les pays de l’Est depuis le 15ème siècle. Mais ce n’est qu’en 1930 que cette boisson alcoolisée se démocratise grâce à de nouvelles techniques d’élaboration. Choisissez la vodka qui vous convient le plus en découvrant son origine, son mode de fabrication et ses différentes déclinaisons.

L’origine de la vodka

En russe, le terme vodka signifie “petite eau”. Les premières traces écrites de cette appellation ont été trouvées dans un manuscrit polonais qui date des années 1400. Encore aujourd’hui, personne ne connaît l’origine exacte ni l’inventeur de ce breuvage. Ce que l’on sait, c’est que les Russes ont commencé à distiller des eaux-de-vie à base de céréales au cours du 16ème siècle. À la même époque, la distillation d’alcools forts est interdite, puis contrôlée par l’État pour remédier au problème fréquent d’alcoolisme. Au 19ème siècle, les bolcheviques interdisent formellement la production de vodka, ce qui entraîne une production illégale et incontrôlable de ce spiritueux. Il faudra attendre jusqu’au 20ème siècle pour que la vodka se démocratise en Russie, et que les premières bouteilles se répandent en Europe et en Amérique du nord. Dans les années 50, sa popularité explose à l’échelle internationale avec la mode des cocktails. Désormais, la vodka est l’alcool d’origine soviétique le plus consommé au monde !

La fabrication de la vodka

La sélection des matières premières

La vodka est fabriquée à partir de céréales germées ou de pommes de terre cuites. Les céréales peuvent être du seigle, du blé, de l’orge ou du maïs. Les pommes de terre sont cuites afin de transformer l’amidon en sucre. Les matières premières sont alors broyées et mélangées avec de l’eau pour en extraire les sucres et obtenir le moût. La fermentation du moût se fait dans une cuve en inox. Des levures de distillateurs sont ajoutées au cours de cette étape.

La distillation

Une fois la fermentation terminée, l’alcool est envoyé dans un alambic à colonnes pour être distillé. Certains producteurs préfèrent les alambics traditionnels à repasse pour obtenir des vodkas plus aromatiques. La phase de distillation peut être répétée 4 à 8 fois pour élever le niveau d’alcool à plus de 90% et optimiser les arômes de la vodka. D’une distillerie à l’autre, les techniques peuvent varier.

La filtration et la mise en bouteille

Ensuite, la vodka doit être filtrée avec du carbone actif afin d'éliminer tous les résidus. En ajoutant progressivement de l’eau distillée ou déminéralisée, on obtient un degré plus ou moins élevé d’alcool. Cette étape va également définir le niveau de pureté de la vodka. Après une dernière filtration, la vodka doit être mise à reposer, puis embouteillée. Certaines vodkas passent par une phase de vieillissement dans des fûts de chêne pendant quelques mois ou quelques années, ce qui leur confère une incroyable complexité aromatique.

Les différents types de vodka

La vodka non aromatisée

Sur le marché européen, on trouve principalement des vodkas non aromatisées. Pour les différencier, il faut donc regarder avec quelles matières premières elles ont été produites. Les amateurs de vodka préfèrent ce type de vodkas non aromatisées car elles sont simples mais pures et authentiques L’Absolut vodka est un parfait exemple de vodka non aromatisée très populaire.

  • Le seigle : Ce sont généralement les vodkas polonaises, et certaines vodkas russes qui sont réalisées à base de seigle. Ce choix de matière première se traduit par un arôme doux et subtilement épicé.
  • Le blé : Les vodkas russes sont souvent fabriquées à base de blé. Elles se démarquent par leur fraîcheur aromatique, leur parfum anisé et leur texture grasse.
  • Le maïs : Le maïs permet d’obtenir une vodka très riche en alcool, avec des arômes chaleureux de maïs cuit et de beurre.
  • L’orge : L’orge est la céréale la moins utilisée pour fabriquer de la vodka. On la retrouve dans certaines vodkas finlandaises et anglaises.
  • La pomme de terre : Bien qu’elle était très utilisée autrefois, il est beaucoup plus rare de trouver une vodka à base de pomme de terre de nos jours. Cela dit, cette tendance revient sur le marché polonais. Le résultat est plus crémeux qu’avec des céréales.

Les vodkas aromatisées

En Pologne, en Ukraine, en Russie, et dans certains pays nordiques, les vodkas aromatisées sont très appréciées durant l’été. Parmi les plus célèbres, on retrouve la Krupnik, la Wisniowka ou encore la Zubrowska à base d’herbe de bison. Bien souvent, ces vodkas sont aromatisées avec des saveurs telles que la vanille, le chocolat, le miel, le gingembre, etc. La vodka aromatisée peut être fabriquée par le biais de la macération, par l’ajout d'essences naturelles, ou bien par le biais d’une seconde distillation. Certaines marques de vodka n’hésitent pas à mettre l’accent sur cette diversité de saveurs.

Comment bien choisir sa vodka ?

Vodka russe

La vodka russe est probablement la plus puissante. Distillée à plusieurs reprises, elle se distingue par sa couleur translucide et son goût frais. Si vous aimez les alcools de caractère, vous pouvez vous tourner les yeux fermés vers une vodka russe.

Vodka ukrainienne

La vodka ukrainienne est une bonne alternative si vous cherchez une vodka de qualité, douce et aromatisée. Elle peut aussi bien être consommée en dégustation avec quelques glaçons que dans un cocktail fruité.

Vodka polonaise

La vodka polonaise est très forte en alcool et plus chaleureuse que la vodka russe. Elle convient plus à une consommation en digestif avec quelques glaçons. Belvedere est le parfait exemple d’une marque de vodka polonaise devenue légendaire.

Vodka nordique

Enfin, les vodkas qui viennent de Suède, de Finlande, de Hollande ou de France proposent également une grande diversité en matière d’arôme. Un choix peut être moins traditionnel mais original ! Avec une vodka française ou hollandaise, vous pouvez concocter d’excellent cocktails pour l’apéritif. S’il s’agit d’une bouteille de vodka de qualité premium, vous pouvez la déguster en fin de repas.

Comment consommer de la vodka ?

Vous pouvez consommer la vodka pure, sous forme de shooter ou bien en digestif, comme un bon vieux rhum ou whisky. Si vous aimez la boire glacée, vous pouvez la mettre quelques heures au congélateur avant de l’ouvrir. Comme la plupart des boissons alcoolisées à forte teneur en alcool, la vodka peut être utilisée pour la réalisation de vos cocktails tels que le Cosmopolitan, le Mojito vodka ou encore le vodka Martini. Vous pouvez également offrir une vodka avec des parfums fruités qui sortent de l’ordinaire !

Livraison gratuite

à partir de 49€

Service client

en France

+ de 15000 produits

en stock

Paiement sécurisé

CB et 4x sans frais

Ajouté au panier
Continuer mes achats