Bières d'Europe

Retrouvez sur notre site de vente d’alcool en ligne toutes les informations concernant la bière originaire d’Europe : son histoire, ses spécificités, les procédés de fabrication et les grandes marques

2970 produits

Les origines de la bière en Europe 

Il est difficile de donner une date exacte concernant l’apparition de la bière en Europe, mais des études prouvent que la plus ancienne trace de bière sur le continent européen remonte vers 5000 ans av. J.-C.. Les premières bières européennes proviennent d’Europe de l’est. En France, la bière s’est imposée par des influences venant du Sud. 

Dans l’antiquité, les Grecs et les Romains consomment l’ancêtre de la bière, la cervoise, pour ses vertus médicinales. Ils la considèrent cependant comme une boisson bas de gamme et lui préfèrent le vin pour leur consommation quotidienne. En revanche, elle est très appréciée par les Gaulois. La cervoise n’est pas très différente de la bière que nous consommons aujourd’hui, mais il existe cependant des points qui les distinguent. 

La cervoise ne possède pas d’arôme (épices, plantes, miel). Il faut attendre le moyen âge, plus précisément le XIIe siècle, pour que le houblon soit ajouté à sa composition et que ses saveurs se rapprochent plus de la bière que nous connaissons. Cette plante aux vertus antiseptiques permet d’élaborer des boissons au goût légèrement amer.

Le brassage commence à se développer dans les monastères, car Charlemagne leur offre le monopole pour sa fabrication. Un grand nombre de styles de bières fait son apparition à cette époque, avec les premières guildes de brasseurs.

La révolution française

La Révolution française porte un grand coup à l’évolution de la bière en Europe et ralentit son développement. Durant cette époque troublée, de nombreuses abbayes sont détruites, les guildes de brasseurs sont interdites.

Après la Révolution française, le monde de la bière européenne se stabilise de nouveau et de nombreuses grandes brasseries ouvrent leur porte.

L’ère de l’innovation brassicole

Les avancées scientifiques du XIXe siècle et en particulier les recherches de Louis Pasteur sur la fermentation permettent aux brasseries de produire encore plus de bière. La révolution industrielle impacte également le monde brassicole et les Tchèques inventent à cette époque la bière de fermentation basse à Pilsen. Elle prend alors le nom de Pils. 

De nombreux établissements sont créés devant la demande grandissante et en 1900, l’Europe compte plus de 3000 brasseries.

Cependant, cette période de prospérité est courte, car la Première puis le Deuxième Guerre mondiale vont provoquer la disparition de plus de 75% des brasseries européennes.

L’impact des Guerres du XXe siècle sur le marché de la bière en Europe

En effet, durant la Première et la Deuxième Guerre mondiale, la main-d’œuvre qui fabriquait la bière est réquisitionnée. Par ailleurs, de nombreuses brasseries voient leurs bâtiments détruits  par les bombardements. Un nombre important d’établissements ferme et la production de bière chute drastiquement. 

Après les deux guerres mondiales, la reconstruction de l’Europe relance également celle de la production de bière et permet d’obtenir les bières que nous connaissons aujourd’hui. Très douces avec des saveurs variées, les bières européennes sont consommées à travers le monde entier.

Le développement des microbrasseries en Europe

Le développement des brasseries artisanales indépendantes révolutionne le marché de la bière en Europe depuis quelques années, après avoir marqué celui de l’Amérique du Nord. 

La fabrication de bière IPA notamment se développe en France et en Italie, mais aussi en Europe de l’est depuis quelques années. La Belgique, grand pays de la bière, voit également le nombre de ses microbrasseries exploser.

Livraison gratuite

à partir de 49€

Service client

en France

+ de 15000 produits

en stock

Paiement sécurisé

CB et 4x sans frais

Ajouté au panier
Continuer mes achats