Rhum Réunion

Retrouvez sur notre site de vente d’alcool en ligne toutes les informations concernant le rhum de la Réunion : son histoire, sa production, ses spécificités et les meilleures marques

54 produits

Les rhums de la Réunion ont une histoire riche et très longue. Ils constituent un ensemble de plusieurs types de rhum et ils sont très appréciés partout dans le monde. Les procédés de distillation se sont améliorés au fil du temps et ils sont souvent classés parmi les meilleurs rhums sur le marché. 

Petite histoire des rhums de la Réunion

Les premiers rhums distillés sur l’île ont été élaborés avec des alambics qui ont fait leur apparition en 1704. À cette époque, on distille de l'arak sur l’île, terme utilisé pour désigner l’alcool en créole. Il s’agit alors d’un rhum obtenu à partir du jus de canne à sucre pur. En 1807, sa production est arrêtée sur ordre de Napoléon et ne reprend qu’en 1812 sous domination anglaise, après la conquête de l’île pendant la guerre.

En 1815, la France remporte à nouveau l’île et la première distillerie voit le jour, avec production de mélasse imposée. À cette époque, les autorités interdisent la production de pur jus de canne, car les rhums n’étaient pas de bonne qualité. À cette époque, les premières usines à sucre se créent également et cette activité va rapidement devenir majoritaire sur l’île. En 1860, les usines sucrières sont en effet trois fois plus nombreuses sur l’île que les 40 distilleries existantes. La plupart produisent des rhums de mélasse, mais certaines commencent à produire du rhum à partir du jus de canne. C’est le cas par exemple de la distillerie Isautier, fondée au XIXe siècle et toujours en activité aujourd’hui. Le rhum n’est alors commercialisé que sur l’île.

Ce n’est qu’en 1884 que les premières exportations de rhum de la Réunion vont être faites vers les métropoles. L’appellation est créée en 1921.

Aujourd’hui, l’île dispose de trois distilleries : Isautier citée plus haut, Rivières du Mât et Savanna, disposant chacune de leur propre marque. Il existe également les marques Charrette et Chatel

La production des rhums de la Réunion

Il existe trois catégories de rhum de base produit par la Réunion. Il s’agit du rhum léger, du rhum traditionnel et de rhum agricole (en plus petites quantités). Les distilleries produisent aussi des rhums grands arômes.

Comme tous les rhums, les rhums Réunion peuvent être agricoles ou traditionnels, selon les méthodes de fabrication. La première est la production à base de jus de canne (vesou) pour obtenir du rhum agricole. Sa part dans la production de rhum à la Réunion reste faible et représente moins de 2 % du volume global. 

Le rhum traditionnel, élaboré à base de mélasse, est donc très majoritaire avec plus de 98 % de la production. 

Les marques des rhums Réunion

La marque Savanna est distillée par la distillerie du même nom. Ses rhums sont toujours vieillis en fût utilisés auparavant pour du cognac. Elle propose des gammes de rhums blancs et ambrés. 

La marque Rivière de Mât est réputée pour ses rhums assemblés de façon équilibrée et vieillis à la fois dans des fûts neufs et anciens.

La marque Isautier propose des rhums arrangés agricoles et traditionnels, ainsi que des punchs.

Charrette est la marque la plus célèbre et la plus consommée de rhum de la Réunion. Elle offre un mélange de rhums provenant des trois distilleries. Elle a été créée pour populariser et valoriser les savoir-faire de l’île.

Livraison gratuite

à partir de 49€

Service client

en France

+ de 15000 produits

en stock

Paiement sécurisé

CB et 4x sans frais

Ajouté au panier
Continuer mes achats